Souhaitez-vous laissez filer votre rêve de liberté ?

Quelle aventure ! Se mettre à son compte. Retrouver sa liberté, redonner du sens à sa vie professionnelle, voilà qui est un sacré défi pour beaucoup d’individus.

Et plus encore quand il est question d’y aller seul, sans investisseur, sans un soutien financier bien conséquent, ou ne serait-ce qu’un peu de trésorerie.  

Tout. Il va falloir tout construire, brique par brique, visiteur par visiteur, prospect après prospect. Chaque vente à la sueur du front, à la force du poignet et de quelques soirées à bosser tard. Je ne vous apprends rien, vous êtes en plein dedans (ou c’est pour bientôt).

C’est un parcours que je connais bien, sur le bout des doigts. Je sais tout de ces hauts, de ces bas, et de toutes ces émotions qui font sourire ou grincer.

Aujourd’hui, beaucoup se lancent avec l’envie de retrouver une certaine liberté, ou de redonner du sens à leur travail.

Tout à fait entre nous, cela n’empêche pas d’avoir la trouille. En effet, c’est humain, et un tel défi, ce n’est pas rien. Et un peu de trouille, c’est bien aussi (nous en parlerons dans le programme).

Alors Bravo ! Bravo à vous d’oser, bravo à vous de vouloir y croire, bravo à vous de vous donner une chance de réussir.

Parce que… c’est pas gagné :

  • 20% vont se planter dès la première année.
  • 30% vont échouer au cours de la seconde année
  • À la fin de la cinquième année, ce sont pas moins de la moitié qui auront mis la clé sous la porte.
  • Au bout de 10 ans, il n’en restera que 30%.

Vous voulez faire partie de ces 30% ?

Comme vous le savez, se lancer est une chose. Réussir en est une autre. Pour cela, il n’existe pas de recette toute faite, prête à l’emploi. Vous avez envie de croire le contraire, parce que vous l’avez lu ou entendu à droite ou à gauche sur la toile ? Soit, alors, démystifions la chose.

Ils sont des milliers à se lancer chaque mois, à vider leur compte CPF pour se payer la formation marketing du moment. Et combien parmi eux vont réellement réussir ? Moins de 10%.

Je l’ai vu, j’ai bossé pour l’une de ces usines à entrepreneurs. Moins de 10%. Effrayant. Mais tellement logique.

Ouvrir un compte Instagram, ou Facebook, ou LinkedIn, ou un site web, tout cela, c’est bien. Publier régulièrement sur ces comptes, c’est très bien, vous faites ce que l’on vous a appris à faire. Mais…

Entre nous, qu’allez-vous dire ? Avec quels mots ? Et plus important encore, quelles valeurs vous allez transmettre ? Vous pouvez publier tous les jours sans qu’il ne se passe jamais rien. Et c’est bien ce qui arrive à des milliers d’entrepreneurs chaque semaine.

À dire vrai, l’acte d’achat est un acte d’émotion pure, sur le sujet, les scientifiques se sont mis d’accord depuis un moment. Croyez-vous que vous allez créer une émotion avec un discours plan-plan, un discours vu et revu 100 fois déjà, un discours plus que réchauffé ? C’est ça la recette ? Surtout, n’hésitez pas à l’utiliser.

Bien sûr, il est impératif d’avoir les bases du marketing, là-dessus, nous sommes d’accord. D’ailleurs, je ne me prive pas de vous les apporter dans ce programme.

Mais attention, comme vous le savez désormais, c’est loin d’être suffisant. C’est pourquoi ce programme dont je vous parle se nomme Slogan.

Face aux 80.000 entreprises qui se créent chaque mois en France, pour exister, il est souhaitable de proposer autre chose que du réchauffer. Voilà pourquoi Slogan existe.

Vous aurez besoin de faire naitre une émotion qui donne l’envie et le désir aux consommateurs.

Mais attention, je ne vous parle du désir façon vendeur de foire à la sauce YouTube. Je vous parle d’une véritable envie, un vrai beau désir.

Donc, nous y voilà, les mots, le désir, l’envie. Le message. Et ça aussi ça s’apprend. C’est bien pour cela que Slogan existe.

4,9/5

La note moyenne attribuée par les clients aux services de WhyIsLife.
Sources : Google My Business - Truspilot

WhyIsLife

proposé par Stéphane Briot

Organisme de formation enregistré sous le numéro : 93131897013
Stéphane briot est également certifié Formateur Professionnel